Biographie L'histoire d'une passion...
 
eleonore vodon biographie

Artiste de théâtre musical, elle partage sa carrière entre le chant et l’écriture, dans des projets porteurs de sens et d’émotion

 

Son travail est soutenu par la Fondation Beaumarchais, la Sacem, la Spedidam, l’Adami, la ville de Langres, le Conseil Général de Haute-Marne, Arts Vivants 52, la DRAC Champagne-Ardenne, la Fondation SNCF

 

 

Formation générale : Institut d’Etudes Politiques (IEP Strasbourg), Histoire (DEUG)

 

Formation musicale : Musicologie (DEUG), cours particuliers de violon, cours de chant (ENM de Montreuil et professeurs particuliers), répertoire italien sous la direction de Giovanna Marini

 

Etudes de composition à l’ENM de Pantin, sous la direction de Sergio Ortega

 

 

Comme auteur, compositrice et chef de chœur, elle crée des spectacles de deux à cinquante interprètes, sur des sujets forts, dans des contextes hors-normes, pour tous les publics

 

Des opéras et comédies musicales

 

- Et pourtant, je vous regarde en face (Louise Michel face à l'histoire), théâtre musical pour trois comédiens-chanteurs et un choeur, création en avril 2015 à Langres et Chaumont (52), commande de l'association Louise Michel

 

- La France sur son 31 (une histoire du mariage pour tous), spectacle de théâtre musical écrit à partir d'entretiens menés par le sociologue Pierre Verdrager, création en mars 2014 à Thorigny-sur-Marne, avec le soutien de la Maison des Métallos

 

- Le coup de Fil d’Ariane, opéra en appartement sur un livret de Jean-Michel Sereni, pour deux chanteurs et accordéon de concert (création à Paris avril 2011, 30 représentations)

 

- Dream Machine, machinerie musicale sur un livret de Catherine Redelsperger, pour neuf chanteurs et quatre musiciens, présentation sous forme de lecture en juin 2011

 

- Le Grand Départ, opéra en appartement sur un livret de Pierre Mechanick, pour quatre chanteurs et piano, création en résidence au Théâtre du Chevalet à Noyon (2008-2009)

 

- La Fin des Haricots, opéra-bouffe sur une fermeture d’usine, pour six solistes, choeur et piano, création en novembre 2007, spectacle lauréat de la bourse d’écriture théâtre lyrique de la Fondation Beaumarchais

 

- Parcour(s) sélectionné pour l’Académie de musique contemporaine du Centre Acanthes, juillet 2007, et créé par l’ensemble  Musiques Nouvelles  et les Jeunes Voix du Rhin  en juin 2008 (Bruxelles), premier extrait de : La dernière chose à faire, c’est d’être mort, opéra-mémoire sur la maladie d’Alzheimer pour 12 + 1 voix solistes, choeur de personnes âgées et quatuor à cordes

 

Des livrets

 

- L'arbre de Joachim, conte musical pour 7 classes des écoles primaires de Fayl Billot – Hortes (52), création juin 2015

 

- L'envolée, conte musical pour un choeur d'enfants et deux choeurs d'adultes, création en 2014 à Marseille et Langres (52)

 

- Pas de quartier !, opéra pour enfants écrit à partir d’ateliers d’écriture menés avec des enfants et adolescents des quartiers nord de Marseille, musique de Marianne Suner, création en 2013, dans le cadre de “Marseille, capitale européenne de la culture”

 

- Planteurs de perles, opéra pour deux chœurs d’enfants, trois enfants solistes et petit ensemble instrumental, musique de Marianne Suner, création par la Compagnie Voix Polyphoniques au Théâtre Massalia de Marseille en juin 2008

 

Des musiques de scène

 

- Mains et Merveilles, d'après la nouvelle de Philippe Claudel, pour un petit choeur de 10 chanteuses, commande de la Fédération des Foyers Ruraux (52), création en novembre 2014

 

- Louisa Miller, d’après Cabale et Amour de Schiller, compagnie Nie Wiem, création en résidence au théâtre de la Forgerie à Wassy - Val de Blaise, nombreux ateliers de pratique artistique en milieu scolaire et auprès de jeunes en difficulté (création janvier 2012)

 

- L’Augmentation de G. Perec pour le Théâtre de la Boderie, création 2010 en résidence en Basse-Normandie puis reprise au Guichet Montparnasse à Paris, et au Festival d’Avignon 2011, en tournée depuis

 

- Usine / Roman, d’Anne-Laure Lemaire, d’après le livre de Sylvain Rossignol, compagnie Nie Wiem, création en résidence à Langres, avec ateliers en lycée professionnel en 2010

 

- Moi, Pierre Rivière de F. Vladimir pour le Théâtre de la Boderie, tournée dans les fermes de Basse-Normandie en 2004

 

- Thrène de P. Kermann, pour la compagnie Edouard, au Festival Villeneuve-en-scène d’Avignon en 1999

 

 

Des concerts de poésie chantée

 

- La Belle Équipe, deux pièces sur des poèmes de Mahmoud Darwich, pour ensemble vocal féminin, création à Marseille en 2013

 

- Les Bartokantes, trois pièces sur des poèmes de G. Luca et K. Molnar pour trio vocal féminin, compagnie Voix Polyphoniques, création de la version concert à la Cité de la Musique de Marseille en juillet 2011, puis de la version scénique en 2012 au Théâtre Nono (Marseille)

 

- Retour de flammes, cycle de mélodies pour la soprano Marie-Laure Frinzi, création en mars 2011 au Théâtre du Garde-Chasse aux Lilas

 

- Chants d'exil, lecture / concert autour de l'oeuvre de Saint-John Perse, pour voix et piano (bourse d'aide à la création Sacem en 2005)

 

- Agulla, lecture / concert sur des poèmes de Francis Vladimir et de Sandro Penna, pour voix, flûte et violon (bourse d'aide à la création Sacem en 2003)

 

Des spectacles jeune public

 

- Petite Louve Bleue, création dans le cadre d'une résidence en milieu scolaire dans les écoles de Haute-Marne, compagnie Nie Wiem, 2013-2014

 

- Le livre enchanté de Dhuoda, pour le Théâtre de la Boderie, sur le thème de l’éducation et de la transmission, spectacle lauréat de la Route des Abbayes Normandes en 2005

 

- La ballade de la renarde et du blaireau, sur le thème de la maltraitance, sélectionné pour le Festival Moissons d’Avril en 2004

 

- Les Colporteurs pour les compagnies La Troisième Rive / In Vivo, Coup de cœur du festival "Au Bonheur des Mômes" du Grand Bornand en 2003

 

- Les Pirates pour la compagnie Arsène, représenté au CDDB de Lorient en 2002

 

De la direction de choeur

 

- Le CCC (Comité Citoyen Chanteur) : projet lauréat de l'appel d'offres Langres-Diderot 2013, répertoire de chants populaires français du XVIIIème siècle

 

- Il Galeone : atelier de chants traditionnels italiens à Langres (52) depuis 2011

 

- Les Starmaniaks en 2010-2011, Love Boat Project en 2011-2013, Black Soul en 2013-2014 : atelier de comédie musicale à Langres (52)

 

Pour le Chœur Pablo Neruda de Bagnolet (93)

 

- De quoi l’homme vit-il ? d’après B. Brecht, avec la Compagnie du Grain de Sel, représenté à Bagnolet en 2005, et à Oranienburg, Allemagne en 2007

 

- La Voix des métiers, chants traditionnels et compositions d’après l’expérience professionnelle des participants, édité sous la forme d’un livre-CD (Editions Bérénice), 2003, et représenté à Sesto Fiorentino, Italie en 2007

 

- participation à 2036, défilé de la styliste Sakina M’sa en commémoration du Front Populaire en 2006

 

- participation au Festival Résistance au cinéma dans les cinémas de Seine-Saint-Denis en 2006

 

- participation au Forum Social Européen de Bobigny en 2003

 

- Yerma, une histoire d'après F. G. Lorca, avec la compagnie Errance

 

De la formation et des ateliers de médiation culturelle

 

- intervenante pour l'organisme Trans'formation pour les personnels spécialisés auprès de personnes handicapées, formation autour de la voix et de la création d'ateliers musicaux pour les personnes handicapées (depuis 2011)

 

- intervenante à l’Université de Strasbourg pour les STAPS (depuis 2011)

 

- intervenante dans l’option théâtre du lycée Diderot de Langres (2010-2011)

 

- nombreux ateliers de travail autour de la voix et de la chanson auprès de jeunes, de personnes âgées...

 

Comme interprète : chanteuse et comédienne, elle pratique au concert et au théâtre des répertoires transversaux, entre reprises et créations

 

- Les Frères Jacques (toute seule), création été 2014, représentations à Paris, tournées en Normandie, Picardie, Haute-Marne

 

 

- Montand, la voix des poètes, création à Paris à l'automne 2012, tournées en Normandie, Picardie, Haute-Marne

 

 

- Ça va pire, compositions originales, création au printemps 2012 à Marseille, tournées en Normandie et Haute-Marne

 

 

- Ferrat, le temps d’aimer, création à Paris en août 2010, coup de coeur FNAC, 1 CD (sortie avril 2011)

 

 

- Je ne suis pas triste, compositions originales, et Barbara, paysages d’une vie, hommage au répertoire de la Grande Dame Brune, création à Paris en 2009, reprise au Festival d’Avignon 2010, 1 CD : L’amour dans tous ses états (sortie janvier 2010)

 

 

- Passages, de Marie-Carmen del Zaldo, pour la Compagnie Les Accordéeuses en 2008

 

 

- différents récitals : L’Amour Fort Rêveur, récital de chants d’amour (2008), Femmes en musique, compositrices des XIXème et XXème siècle en 2006, Le Chant des villes, poésies chantées sur le thème de la ville en 2001, Cabaret-Turbin, sur les chants de travail en 1995

 

 

- Les Dames de la Halle, opérette d'Offenbach mise en scène par C. Mananzar, tournée de l’Athanor à Albi (2004)

 

 

- Vegnerà un Cristo d'après P.P. Pasolini au Teatro India de Rome (Italie, 2003)

 

 

- Ion d'Euripide mis en scène par H. Heyme, musique de Giovanna Marini, Théâtre de Vidy à Lausanne (Suisse) en 1999, Ruhrfestspielhaus de Recklinghausen (Allemagne) en 2000

 

 

- quatuor vocal Sanacore (polyphonies italiennes et compositions contemporaines), nombreux concerts en France et en Europe, trois CD (All'Aria All'Aria, Via Urbana et Passages chez Buda Musique), deux CD en collaboration avec l'ensemble de musique médiévale Perceval

 

 

 

 

EXTRAITS DE PRESSE

 

Eléonore Bovon est une femme-oiseau qui se perche avec tant d’aisance sur les arbres à chansons qu’il n’y a nul doute qu’elle n’ait séduit Yves Montand lui-même. Grâce à elle, tous ces airs sifflotés et chantés par Montand semblent magnétiser la salle du Théâtre Darius Milhaud. Sa variété sonore fait merveille lorsqu’elle s’exerce sur des textes aussi différents que « Est-ce ainsi que les hommes vivent » d’Aragon, ou « Les mirettes ». Quelques spectateurs ont les yeux au bord des larmes pendant qu’elle chante « Barbara ». Néanmoins, la gaieté l’emporte sur la mélancolie et les musiciens savent jongler sur tous les tons pour accompagner Eléonore qui nous entraîne loin, très loin, là où le bonheur persiste, au 7ème ciel des musiciens (Le Monde.fr - Théâtre au Vent)

 

Ils ont “trop kiffé” Louisa Miller à Wassy

Succès complet : vendredi, ce sont près de 190 élèves de Wassy, Joinville, Chevillon et Saint-Dizier qui sont venus voir la pièce, alors que samedi le théâtre de la Forgerie a presque affiché complet avec près de 270 personnes. Il faut dire que la Compagnie est en résidence pour la création de “Louisa Miller” depuis le mois de septembre et qu’elle a investi le territoire comme peu savent le faire : ateliers avec les scolaires, participation de l’EREA pour les élèves, travail avec les chorales des écoles de musique pour les choeurs de la pièce, collaboration avec les associations locales, etc... Ajoutez à cela les musiques originales d’Eléonore Bovon, avec des choristes qui ont joué leur rôle à la perfection, et des comédiens plus que justes, et cela donne le succès de l’année à la Forgerie (Journal de la Haute-Marne)

 

Les contrastes chantés d’Eléonore Bovon

Musicologue, auteur, compositeur, voix de choeur, de groupes, de théâtre, de spectacles ou chanteuse solo, musicienne passionnée par l’écriture, Eléonore Bovon explore la voix sous toutes ses couleurs. C’est en duo piano-voix qu’elle interprète deux récitals en alternance, l’un basé sur ses propres chansons, rieuses, intimes et amoureuses, l’autre reprenant le répertoire de Barbara, tout en émotion respectueuse (La Terrasse)

 

Pari réussi pour Cabale et amour

Salle Jean-Favre, près de cinquante élèves de seconde et de première de l’option théâtre du lycée Diderot viennent de présenter deux soirs de suite une pièce de F. von Schiller intitulée Cabale et amour. Une belle réussite saluée par le public venu en nombre... Ce spectacle a été travaillé en raison de deux heures par semaine pendant toute l’année scolaire, en collaboration, pour le travail de composition et d’écriture de chants et le travail choral, avec Eléonore Bovon... Le défi a été relevé avec succès et le public a répondu présent (Journal de la Haute-Marne)

 

Le temps d’aimer Jean Ferrat

Ce samedi, Eléonore Bovon a offert une superbe interprétation du répertoire de Jean Ferrat... Dès la première chanson, on découvre une interprète passionnée, servie par une belle voix chaude, très présente.... Les interprétations des différents titres de Jean Ferrat sont riches et variées, réalisées avec beaucoup de sensibilité et d’émotion. L’humour n’est pas absent et participe à la richesse du spectacle (Dernières Nouvelles d’Alsace)

 

L’Augmentation de Georges Perec

Des chants originaux composés par Eléonore Bovon, un jeu chorégraphié, un univers stylisé rappelant les années 70, participent à la réalisation d’un spectacle tout public, drôle et grinçant, fidèle à la richesse de l’univers de Perec (Le Publicateur Libre)

 

Les collégiens racontent leur vie sur scène

Ma vie en chanter”, le spectacle concocté par les collégiens de Notre-Dame, a été présenté vendredi soir dans l’auditorium rempli du théâtre du Chevalet. Il a été préparé lors d’un atelier d’écriture, de composition, de chant et d’interprétation dirigé par Eléonore Bovon... Les seize élèves volontaires, issus des classes de troisième, ont planché sur leur vie quotidienne... Une excellente et amusante représentation sous les yeux émerveillés des parents (Courrier Picard)

 

À lire... Et à faire lire !

La Fin des Haricots se donne pour un opéra-bouffe, ce qui ne manque pas d’humour quand on sait que le sujet de cette pièce est la fermeture d’une conserverie, et que l’action se déroule justement dans cette conserverie ! Point de départ classique donc, car les fermetures d’entreprise, les délocalisations, les compressions d’effectifs… sont les éléments bien connus d’une mécanique économique bien huilée... Le sujet est sérieux, voire tragique pour les salariés victimes, mais le texte est jubilatoire… On a envie de voir le spectacle ! (La Tribune de la Région Minière)

 

Le choeur Pablo Neruda à travers l’Europe

Le choeur Pablo Neruda a chanté de concert avec les choristes d’Oranienburg en Allemagne et de Sesto Fiorentino en Italie, villes jumelées à Bagnolet. Depuis 1991, une trentaine de choristes de 20 à 80 ans se retrouvent tous les lundis soirs pour entonner des chants classiques et contemporains, ou des compositions de leur chef de choeur, Eléonore Bovon. En mars dernier, leur voix se sont mêlées au choeur allemand Viva la Musica dans l’église Saint-Nicolas d’Oranienburg : un public nombreux a applaudi les 80 chanteurs (Journal de Bagnolet)

 

Le chant, nouvel outil de réinsertion

Prendre confiance en soi grâce à un atelier de chant, voilà le défi lancé par une association d’aide à la réinsertion professionnelle... Les participants, une dizaine environ, chantent chacun leur tour des textes qu’ils ont eux-mêmes écrits, et qui ont été mis en musique par Eléonore Bovon, auteur, compositeur et chanteuse, venue de Paris pour animer cet atelier d’expression chantée... Pour la conseillère à l’insertion professionnelle, la réussite est au rendez-vous : “Ils en redemandent !” (Ouest-France)

Actu des spectacles
Tout Moreau
Tout Moreau

«Eléonore Bovon et Brigitte Cirla chantent "Tout Moreau -...»

>>Plus d'informations
Des Hauts et des Bas
Des Hauts et des Bas

«Un projet d'Eléonore Bovon à destination du collège des...»

>>Plus d'informations
En attendant la Ligue !...
En attendant la Ligue !...

«Spectacle de théâtre musical écrit et composé par Eléonore...»

>>Plus d'informations
Petite Louve Bleue
Petite Louve Bleue

«Petite Louve Bleue, un conte musical d'Eléonore Bovon, en...»

>>Plus d'informations
Ferrat, le temps d'aimer
Ferrat, le temps d'aimer

«Eléonore Bovon chante "Ferrat, le temps d'aimer", avec...»

>>Plus d'informations